Accueil A LA UNE Festival national des Jeux traditionnels: La 2e édition en écho de la...

Festival national des Jeux traditionnels: La 2e édition en écho de la CAN de l’hospitalité

90
0

Le Parc national du Banco abrite, les 25 et 26 janvier, la 2e édition du Festival national des jeux traditionnels, avec en point de mire la mise en lumière du patrimoine ludique ivoirien afin d’attirer les participants de la Coupe d’Afrique des Nations de football. « Les jeux traditionnels au cœur de la CAN de l’hospitalité ».

Tel est le thème de la 2e édition du Festival national des jeux traditionnels (FNJT). La cérémonie officielle se tenant le vendredi 26, en présence des personnalités de premier rang, et sous l’égide de l’UNESCO. Une édition qui sonne en écho à la tenue en terre ivoirienne de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), évènement sportif, véritable produit d’appel du Tourisme et des Loisirs, ainsi que de la Culture. Une opportunité pour les ministres Siandou Fofana du Tourisme et des Loisirs, et Françoise Remarck et de la Culture et de la Francophonie, de croiser leurs regards et visions avec les hôtes de cette compétition, et leur révéler l’offre ludique ivoirienne authentique.

 

Et ce, après la 1ère édition du FNJT à Adzopé en 2022. Avec pour antre le Parc National du Banco, véritable « Poumon vert » de la mégapole abidjanaise. Ce Festival, entre autres objectifs, est la matérialisation de la volonté du Ministère du Tourisme et des Loisirs de poursuivre non seulement les efforts de valorisation et de promotion des loisirs endogènes en Côte d’Ivoire, mais aussi et surtout de contribuer à l’éducation des jeunes générations en leur inculquant les valeurs sociales qui s’y rattachent. Avec en point de mire une duplication au plan continental avec la possibilité de digitalisation de certains jeux.

En effet, selon la Directrice générale des Loisirs (DGL) au Ministère du Tourisme et des Loisirs, Isabelle Anoh, expliquant le bien-fondé dudit Festival, souligne que sous la pression du modernisme, des pratiques ludiques d’autrefois, si chères à la construction et à la consolidation de l’identité culturelle nationale, sont en train d’être sorties de la mémoire collective au profit d’autres pratiques exogènes. Ce qui constitue, à terme, un danger pour l’environnement social, voire pour la paix.

Fort de cela, des efforts constants doivent être entrepris en vue de ramener la pratique des jeux traditionnels dans le quotidien des ivoiriens. C’est la raison pour laquelle l’organisation du Festival s’imposait. Sous la férule de la Direction de la Valorisation, de la Formation et de la Promotion des Jeux Traditionnels de la DGL, du 30 novembre au 11 décembre 2023, 12 régions, 37 Départements du pays ont été sillonnées pour présélectionner des jeux à présenter au festival.

Sercom