Accueil A LA UNE ARSTM-ISMI : 2e stage de formation sur la gestion des marchandises...

ARSTM-ISMI : 2e stage de formation sur la gestion des marchandises dangereuses (projet SAFEPORT)

97
0

Ils sont 25 officiers de port et personnel en charge de la gestion des marchandises dangereuses dans les ports d’Afrique de l’Ouest, du Centre et de l’Est, éligibles au projet SAFE PORT, qui ont pris part à cette seconde formation sur la gestion des marchandises dangereuses, du 20 au 24 novembre 2023 à l’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI) de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM). C’est le 5e stage organisé dans le cadre du projet SAFE PORT (sécurité et sûreté portuaire) et le deuxième stage sur les marchandises dangereuses en l’espace de deux semaines.

Après une première vague de 25 officiers invités à suivre le stage de formation sur la gestion des marchandises dangereuses à l’ISMI du 6 au 10 novembre dernier, c’est au tour d’un deuxième contingent de bénéficier de la même formation délivrée dans le cadre du projet SAFE PORT,  fruit de la coopération entre l’Allemagne et l’ISMI avec les autres partenaires que sont l’Institut des Nations Unies pour l’Etude et la Recherche (UNITAR) et l’Association de Gestion des Ports d’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC).

Le Directeur de l’ISMI invite les participants à tirer un meilleur profit de ce stage afin de garantir des espaces portuaires en Afrique plus sécurisés.

Dans son allocution le lundi 20 novembre 2023 lors de la cérémonie d’ouverture du séminaire de formation à l’ISMI-ARSTM sis à Yopougon (Abidjan), le Colonel ABE Aké Lazare, Directeur de l’ISMI a affirmé en substance :

«  le transport des marchandises dangereuses par voie maritime occupe une place importante dans la gouvernance des activités maritimes et portuaires. Toutefois, le transport de ces matières est risqué aussi bien pour les navires que pour les ports qui reçoivent ce type de marchandises.  Chaque acteur dans la chaine de traitement des marchandises dangereuses devrait avoir la pleine connaissance de ses attributions afin d’éviter des erreurs qui auraient des conséquences fatales pour nos pays. Ainsi, je voudrais exhorter tous les participants ici présents à tirer le meilleur profit de cette formation afin de garantir la sécurité de nos espaces portuaires par une application stricte des recommandations et pratiques issues de ce stage ».

Les objectifs généraux

Selon l’Organisation Maritime Internationale (OMI), plus de la moitié des cargaisons transportées par voie maritime sont considérées comme dangereuses. De même, le caractère hautement sensible qui accompagne ce type de marchandises en fait une préoccupation essentielle pour la communauté maritime internationale.

L’appréhension et la maîtrise de ces risques doit susciter une meilleure prise en charge des marchandises dangereuses dans les enceintes portuaires.

Objectifs spécifiques du stage

Les 25 officiers participants à cette formation sont issus de la Côte d’Ivoire, Cape Vert, Gambie, Guinée, Sierra Leone, Mauritanie, Mozambique et de l’Angola. Ils seront outillés après la formation à une gestion efficace des marchandises dangereuses, aux méthodes de contrôle et de suivi et à la mise en place des plans d’urgence en cas d’accident majeur impliquant les matières dangereuses.

Dépt. ARSTM-ISMI