Accueil A LA UNE Côte d’Ivoire : Les grands projets du Ministère des Transports en cours et...

Côte d’Ivoire : Les grands projets du Ministère des Transports en cours et à venir pour répondre aux challenges du futur en matière de transports et de mobilité (Dossier)

95
0

Le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné a présenté les grands chantiers en cours et à venir de son département au cours de l’audience qu’il a accordée à une délégation du conseil d’administration du fonds suédois d’investissement et lors des échanges avec les conseillers du commerce extérieur français les mercredi 14 et jeudi 15 février 2024 à Abidjan.

Des projets en cours tels que le métro d’Abidjan, les différents BRT, le port sec de Ferkessédougou ou encore la réhabilitation et l’extension de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan aux projets à venir tels, la réalisation de pôles d’échanges, gares, parkings relais et arrêts minutes dans le grand Abidjan ou  le développement du transport lagunaire avec l’acquisition de 150 bateaux bus de grandes capacité et la construction de gares lagunaires, ect. Dans ce dossier, il s’agira pour le ministère des transports de présenter au grand public ses grands projets prioritaires en cours et à venir pour répondre aux challenges du futur en matière de transports et de mobilité. Le secteur des transports en Côte d’Ivoire est l’un des piliers de l’économie nationale avec une contribution variant entre 7 et 10% du PIB. De nombreux projets structurants sont initiés et prévus être mis en œuvre en priorité au titre du PND 2021-2025. Ces projets couvrent tous les sous-secteurs du transport que sont le routier, le ferroviaire, l’aérien, le fluvio-lagunaire et le maritime.

Les grands Projets en cours

Le premier de tous est le Metro d’Abidjan, un projet de service de transport public vise à améliorer la mobilité, la fluidité du trafic urbain et compléter l’offre publique de transport en commun notamment sur l’axe Nord-Sud (Anyama-Aéroport Felix Houphouët Boigny). Cette ligne de métro permettra d’assurer le déplacement d’environ 540 000 voyageurs par jour sur une longueur de 37,4 km. Etat d’avancement du projet : « 65% des indemnités d’éviction ont été payées ; 99% des emprises ont été libérées ; L’achèvement des travaux préparatoires est prévu pour fin juin 2024 ; Les études APD ont été finalisées ; Les travaux principaux (terrassement, assainissement, déplacement de réseau, sondage géotechnique, dévoiement de la conduite d’assainissement) ont démarré en mai 2023 et connaitront une accélération en 2024 avec le premier tirage sur le crédit acheteur ».

 

Projet N°2 : BRT Yopougon-Bingerville

La construction de la ligne de BRT Yopougon-Bingerville est la principale composante du Projet de Mobilité Urbaine d’Abidjan (PMUA) à travers un financement de la Banque Mondiale et l’Agence Française de développement. Cette ligne de BRT, longue de 20 Km, permettra d’améliorer l’accès de la population du Grand Abidjan à un transport collectif efficace et inclusif  et accroitre considérablement la fluidité de la circulation en engendrant une baisse du coût du transport. Etat d’avancement du projet : « Les travaux de construction du 4è pont pour l’insertion du BRT sont en cours de finalisation; Les marchés de travaux de construction de la ligne du BRT sont attribués et devraient être signés dans 1er trimestre 2024; La pré-qualification pour le recrutement d’un opérateur privé en PPP pour l’exploitation de la ligne de BRT sera lancée au début du mois de décembre 2024 ».

 

Projet N°3 : BRT Boulevard Latrille

La construction de la ligne de BRT du boulevard Latrille est la principale composante du Projet de Transport Durable (PTD) à travers un financement de la Swedfund. Ce projet vise à améliorer la mobilité des personnes dans le Grand Abidjan. Etat d’avancement du projet : Les  composantes du PTD  déjà réalisées: « Fourniture de 450 autobus neufs, de produits et de services associés à la SOTRA; Etudes relatives au secteur informel réalisées ». En ce qui concerne la composante BRT : « Les Etudes APS et APD ont été réalisées ; un financement complémentaire est attendu pour démarrer la construction des infrastructures du BRT ».

Projet N°4 : Port Sec de Ferkessédougou

Ce projet vise à réduire et optimiser les circuits d’approvisionnement dans cette zone de la Côte d’Ivoire. Il comprend trois composantes, à savoir, une plateforme multimodale regroupant des terminaux spécialisés (conteneurs, vrac solide et liquide, sacherie, Etc.), un dépôt d’hydrocarbures, et un complexe marché à bétails et abattoir régional. Il a démarré en mai 2021 pour une durée prévisionnelle de 30 mois. Etat d’avancement du projet : « Indemnisation d’éviction des terres agricoles et des fermes à 96,06% ; Purge des droits coutumiers à 61,29%; Remise le 16 décembre 2023 de 200 logements, d’un château d’eau, d’un dispensaire, d’une maternité, d’un complexe foyer polyvalent, d’une école primaire dotée d’une cantine et d’une aire de jeux aux populations impactées. Démarrage de la réalisation des travaux spécifiques de construction des infrastructures ».

 

Projet N°5: Réhabilitation et extension de l’Aéroport International Felix Houphouët Boigny (phase 2)

La deuxième phase du projet de réhabilitation et d’extension  de l’Aéroport International Felix Houphouët Boigny permettra l’extension dudit aéroport avec une gare et une aérogare lagunaires avancées respectivement à Cocody et à Port-Bouët, portant la capacité annuelle totale de 2 millions de passagers à 6 millions de passagers. Etat d’avancement du projet : « Etude Impact Environnemental et Social des travaux préliminaires réalisée et validée par l’ANDE ; Signature de la convention de financement des travaux préliminaires le 30 novembre 2023 ; Signature de la convention de financement des études du projet par le FASEP le 17 novembre 2023; Signature du marché des travaux préliminaires au profit du groupement BBI/SETAO  le 17 avril 2023 ». Outre ces projets en cours, le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné a sur son agenda plusieurs autres infrastructures à réaliser afin de répondre au challenge du futur en matière de transports et de mobilité.

 

Projet N°1: Aménagement d’une ligne de BRT sur le boulevard principal de Yopougon 8,7 km (Yopougon)

Ce projet de construction des infrastructures, de fournitures des équipements et du matériel roulant a pour objectif d’accroître la capacité des infrastructures de transport et moderniser les services des transports urbains dans l’agglomération Abidjanaise. Cette ligne de BRT assurera le déplacement d’environ 146 600 voyageurs par jour sur une longueur de 8,7 km. La construction, éventuellement le financement et l’exploitation du BRT seront confiés à un opérateur privé. Etat d’avancement du projet : « Evaluation de la demande de déplacement sur la ligne ; Etudes APS/APD de la ligne de BRT disponibles sur une section de 5 km ; Financement en cours de bouclage avec la coopération espagnole pour la réalisation des études des 3,7 Km restants ; Recherche de financement pour la mise en place du projet ».

 

Projet n°2 : Aménagement d’une ligne de BRT sur la voie express Abidjan-Grand-Bassam (11,7 km)

Ce projet de construction des infrastructures, de fournitures des équipements et du matériel roulant a pour objectifs d’accroître la capacité des infrastructures de transport et moderniser les services des transports urbains dans l’agglomération Abidjanaise. Cette ligne de bus en site propre est prévue pour assurer le déplacement d’environ 206 200 voyageurs par jour. Etat d’avancement du projet : « Evaluation de la demande de déplacement sur la ligne ; Recherche de financement pour les études de faisabilité et APS/APD de la ligne de BRT ; Recherche de financement pour la mise en place du projet ».

Projet N°3: Aménagement d’une ligne de BRT sur la Y4 (31 km)

Ce projet de construction des infrastructures, de fournitures des équipements et du matériel roulant a pour objectif d’accroître la capacité des infrastructures de transport et moderniser les services des transports urbains dans l’agglomération Abidjanaise. Cette ligne de bus en site propre est prévue pour assurer le déplacement d’environ 246.000 voyageurs par jour. Etat d’avancement du projet : « Evaluation de la demande de déplacements sur la ligne ; Etudes APS/APD préliminaires de la ligne de BRT disponibles sur une section de 26 km ; Appel d’offre en cours pour la réalisation des études des 5 Km restants ; Recherche de financement pour la mise en place du projet ».

Projet N°4 : Aménagement d’une ligne de BRT sur la route du Zoo (9,5 km)

Ce projet de construction des infrastructures, de fournitures des équipements et du matériel roulant a pour objectif d’accroître la capacité des infrastructures de transport et moderniser les services des transports urbains dans l’agglomération Abidjanaise. Cette ligne de bus en site propre est prévue pour assurer le déplacement d’environ 87 000 voyageurs par jour. Etat d’avancement du projet : Evaluation de la demande de déplacement sur la ligne ; Appel d’offre en cours pour la réalisation des études APS et APD préliminaires de la ligne de BRT, à travers un financement avec Swedfund ; Recherche de financement pour la mise en place du projet.

 

Projet N°5 : Réalisation de pôles d’échanges, gares, de parkings relais et d’arrêts minutes-projet dans le grand Abidjan

Ce projet a pour objectif de connecter les différents modes et services des transports publics, par la construction dans le Grand Abidjan d’environ 40 pôles d’échanges multimodaux modernes ainsi que de parkings et de 200 points d’arrêts. Etat d’avancement du projet : Instruction en cours par l’AFD du financement d’une partie de ces pôles et arrêts Transport en Commun (TC) pour un montant d’environ 110 millions d’euros dans le cadre du projet Abidjan Intermodalité (Projet AIM) : « Etudes de faisabilité, EIES (Etude d’Impact Environnemental et Social) disponibles ; Recherche de financement pour la réalisation des autres pôles ».

 

Projet N°6 : Construire et équiper la gare routière internationale d’Abidjan

Ce projet a pour objectif de décongestionner la circulation urbaine au centre de l’agglomération tout en regroupant dans un environnement sain et durable toutes les activités liées au transport interurbain. La réalisation de cette infrastructure à caractère sous régionale contribue à : Disposer d’une gare routière interurbaine moderne, fonctionnelle, facile d’accès pour la ville d’Abidjan ; Faciliter l’accès de la gare à toutes les origines et destinations du pays (Est, Centre, Nord, Ouest et Sud-ouest) et de la sous-région grâce à la proximité avec la gare ferroviaire et les grands axes routiers ; Renforcer la sécurité et la commodité des usagers par la mise en place des équipements appropriés. Etat d’avancement du projet : Le site est disponible ; Les études APS/APD sont disponibles.

 

Projet N°7 : Développement du Transport lagunaire (Acquisition de 150 bateaux-Bus de grande capacité et construction de gares lagunaires)

Le système lagunaire ivoirien se compose de quatre grandes lagunes qui s’étirent sur environ 300 km, parallèlement au littoral avec près de 1200 km². D’Est vers l’Ouest, on trouve successivement les lagunes Aby (426 km²), Ebrié (566 km²), de Grand-Lahou (190 km²) et N’Gni de Fresco (29 km²). En vue d’exploiter ce précieux potentiel économique et d’améliorer quantitativement et qualitativement l’offre de transport lagunaire, ce projet vise à acquérir une centaine de bateaux bus de grande capacité et à construire des gares multimodales lagunaires. Etat d’avancement du projet : « Relecture des conventions avec les opérateurs lagunaires en cours ; Etudes de balisage et dragage des chêneaux de navigation en cours de réalisation avec la disponibilité d’une partie de financements (3 milliards de francs sur les 6 milliards nécessaires) ; Construction et réhabilitation de deux gares lagunaires (Abobodoumé et Plateau) en cours ; Préparation en cours d’un financement d’environ 150 000 000 d’euros avec la coopération Coréenne, pour la construction de quatre (4) gares lagunaires, un (1) chantier naval et la fourniture de cinquante (50) bateaux bus ; Recherche d’un financement complémentaire d’environ 187 millions d’euros dont 101 millions envisagés avec la Banque Publique d’Investissement (BPI) France ».

Projet N°8 : Construction du pont Vridi-Marcory (avec endiguement)

Ce projet a pour objectif d’améliorer la desserte portuaire par la création d’une deuxième liaison routière entre la zone industrielle de Vridi (Port Bouët) et les quartiers de Plateau et Treichville. Cette voie traversant la lagune reliera directement le carrefour Solibra (sur le boulevard Giscard D’Estaing) à la zone industrielle de Vridi. Prévu être exécuté sur 36 mois, les principales composantes de ce projet sont les suivantes : (A) Réalisation des études techniques ; (B) Réalisation des endiguements pour réduire la portée de l’ouvrage ; (C) Réalisation des travaux du pont Vridi – Biétry (liaison routière). Etat d’avancement du projet : Remblaiement réalisé sur 50 ha ; TDR des études disponibles ; Etudes préparatoires complémentaires en cours de réalisation

 

Projet N°09 : Franchissement du Canal de Vridi par un tunnel 2 x 3 voies

Ce projet a pour objectif d’offrir des terrains industriels dans les environs immédiats du port d’Abidjan, de créer une connexion routière directe entre le port et la nouvelle zone industrielle sur l’autoroute du Nord. Etat d’avancement du projet : « une phase pilote du projet a été réalisée; les documents de référence de la phase pilote sont disponibles ; les  études techniques sont disponibles; pour la réalisation du projet en PPP, les financements sont toujours recherchés ».

 

Projet N°10 : Réalisation du Projet Barging (Transport de fret par voie d’eau)

Ce projet a pour objectifs de : Transporter des marchandises par voie lagunaire entre le site actuel du Port d’Abidjan et la commune de Songon (en bordure de lagune), non loin de l’autoroute du Nord visant à rapprocher le port de l’autoroute du nord (principale voie empruntée par les camions de transport des marchandises venant de l’intérieur et des pays voisins sans littoral du nord) ; Décongestionner les voies de circulation du port d’Abidjan ; Réduire le trafic de camions de transport de marchandises dans la ville d’Abidjan. Etat d’avancement du projet : L’étude de faisabilité du projet est disponible au niveau des autorités portuaires qui recherchent des financements en vue de réaliser ce projet en PPP de type BOT.

 

Projet n°11 : Aménagement d’un parking hors zone portuaire PK 26 (y compris acquisition du terrain)

Ce projet a pour objectifs de disposer dans une première phase d’espace pour réaliser le parking de stationnement des camions pouvant accueillir 1000 camions poids lourds et de décongestionner la zone portuaire et péri-portuaire. Ce projet est prévu être exécuté en PPP avec la structuration suivante : « Investissement privé 100 % ; Investissement public (mise à disposition du domaine). Concrètement le projet permettra d’assurer : La Régulation du stationnement des poids lourds ; La Décongestion du port d’Abidjan ; La Consolidation de la place de leader du port d’Abidjan pour le trafic de l’hinterland ; La Réduction des coûts de passage portuaire ». Etat d’avancement du projet : « La Recherche d’un nouveau site ; Les Etudes APD finalisées sont disponibles ».

 

Projet N°12 : Réalisation d’une rocade reliant la zone portuaire au pont de Jacqueville

Ce projet a pour objectifs de décongestionner les voies de la zone portuaire et de la ville par la déviation de la quasi-totalité du trafic de camions poids lourds et améliorer les performances des opérations logistiques et portuaires. Etat d’avancement du projet : A ce jour, les activités suivantes ont été réalisées : « Remblaiement réalisé sur 50 ha ; TDR des études disponibles ; Etudes préparatoires complémentaires en cours de réalisation ; Les financements sont recherchés pour la réalisation du projet en PPP ». « Au regard du potentiel socio-économique du secteur des Transports en Côte d’Ivoire, de son caractère transversal et multidimensionnel et, dans le but d’accroître son aptitude à contribuer au développement économique du pays, il s’avère nécessaire de soutenir et accompagner les initiatives de modernisation et de redynamisation qui y sont prises » a plaidé le ministre Amadou Koné auprès des bailleurs de fonds français et suédois.

G. Badiel avec Sercom