Accueil SPORTS Rallye de l’Agnéby-Tiassa: Gary Chaynes confirme sa suprématie

Rallye de l’Agnéby-Tiassa: Gary Chaynes confirme sa suprématie

76
0

Le rideau est tombé sur le championnat national de rallye, cuvée 2023, le dimanche 26 novembre dernier. C’est le rallye de l’Agnéby-Tiassa qui a fermé la boucle avec une victoire en forme de confirmation du champion en titre, Gary Chaynes.

Intenable depuis plusieurs saisons, le pilote de la Mitsubishi Evo 10 a fait une bouchée de ses concurrents, dont Fané Bakry, Malick Gueye. Lors de la remise des prix sous le regard du représentant du ministre des Sports, et en présence d’un public très amusé, le champion d’Afrique, déjà assuré de la victoire avant ce rendez-vous d’Agboville, n’a pourtant pas boudé son plaisir. Avec son co-pilote Romain Comas, Gary Chaynes a jubilé et sabré le champagne. « On est très heureux.

 

La victoire était déjà acquise. Nous étions ici pour une formalité. Le plus important, c’était le spectacle », a lâché le champion, avant de poser avec l’ensemble des pilotes et tout le personnel de l’organisation. Un incroyable moment de bonheur pour les populations d’Agboville que ce plateau final qui a réuni une douzaine d’équipages. Dans cette compétition où l’enjeu résidait dans la détermination du 2e pour les quatre roues motrices et le champion, et le premier pour les 2 roues motrices, l’ambiance était au rendez-vous.

Aussi bien Gary Chaynes que Fané Bakary, Malick Gueye ou encore Carole Roinet, tous les pilotes ont fait vibrer le public à la place Henri Konan Bédié, au prix d’exceptionnelles spéciales. Gary, lui, avait déjà imprimé sa marque à la compétition dès la première étape en dominant la concurrence.

 

Il a confirmé sur toute la ligne au final, terminant 1er dans les 4 roues motrices, devant Fané Bakary et Malick Gueye. Au classement général, le champion ivoirien a maintenu l’écart presqu’impossible à rivaliser pour se succéder à lui-même. Il a été suivi de Fané Bakary et de Carole Roinet. En plus de cette 3e place, Roinet a triomphé dans les 2 roues motrices. Toute chose qui lui a permis de remporter le trophée féminin aux dépens de Fané Fatimatah.

 

Une belle récompense. Initiateur de ce rallye, Coulibaly Adama a tenu son pari de la confirmation, après la première édition en 2022.  « Le rallye a gagné en intensité, avec plus d’adhésion au niveau des membres, plus d’implication au niveau des autorités et des populations. Cela a donné le résultat qu’on a vu, c’est-à-dire un superbe rallye avec beaucoup de motivation », s’est-il félicité, non sans souligner la joie des pilotes et le spectacle qu’ils ont donné.

 

« Quand on arrive dans une région à la première édition, les populations découvrent l’évènement. Cette édition nous confirme leur adhésion à cette édition qui était très attendue », a-t-il ajouté. Pour ce professionnel, le fait que la seconde étape se soit courue en spéciales n’enlève rien à la qualité de l’épreuve, bien au contraire.  « Ça fait partie des aléas de la course. Il peut y avoir une catastrophe qui change le cours de la compétition. Le tout est de pouvoir trouver le palliatif. Et le palliatif qui a été trouvé a rencontré l’adhésion des pilotes. Ça a été une grande satisfaction pour eux ». Le mérite revient au Directeur technique national, Kouassi Edouard, et au directeur de course, le Colonel Michel Djako, qui étaient au four et au moulin.

Bintou S.